L'immobilier d'entreprise en France:
quelques chiffres

Bilan 2014

3ème meilleure performance en France

Suite à sa participation à l'opération Affine, Philippe Peret souhaiterait vous donner un petit panorama de la situation actuelle du secteur de l'immobilier d'entreprise.

En 2014, le marché français de l'investissement représentait 23,8 milliards d'euros, soit la 3ème meilleure performance, les deux premières ayant été en 2006 et 2007. Ce résultat s'explique notamment par :

Des opérations conséquentes

2014 a également été marquée par la multiplication des grandes opérations avec 12,8 milliards de dollars investis au premier trimestre et 11 milliards au second; soit plus de 23 milliards pour toute l'année 2014.

3 opérations de plus d'un milliard d'euros chacune ont ainsi dépassé ensemble 7,4 milliards d'euro, soit près d'un tiers des sommes investies

L'Ile-de-France en tête

La région Ile-de-France concentre 71% de l'ensemble des investissements. En termes d'opérations, les acquisitions de bureaux sont en tête (71% des investissements). La part des locaux industriels n'est quant à elle que de 4%, soit 1% de moins que l'année précédente, alors que le volume pour ces opérations a augmenté de 9%.

Une année dynamique pour les bureaux, commerces et immobilier industriel

En 2014, ce sont 14,4 milliards d'euros qui ont été investis en bureaux, soit 48% de plus que l'année passée. Sans surprise, la ville de Paris représente 44% de ces 14 milliards ou les pôles tertiaires de report connaissent un certain succès. En revanche, le marché de bureau est nettement moins animé hors Ile-de-France (hormis quelques grosses transactions à Lyon).

Le marché des commerces a quant à lui connu l'année la plus faste de son histoire avec 7,7 milliards d'euros investis en 2014, soit 60% de plus que l'année précédente.

Le marché des locaux industriels a lui aussi connu une bonne progression avec +13% par rapport à l'année 2013, grâce notamment à une vente de portefeuilles marquée par une importante présence de fonds d'investissements anglo-saxons à l'acquisition.

Investisseurs français et étrangers

La région Ile-de-France concentre 71% de l'ensemble des investissements. En termes d'opérations, les acquisitions de bureaux sont en tête (71% des investissements). La part des locaux industriels n'est quant à elle que de 4%, soit 1% de moins que l'année précédente, alors que le volume pour ces opérations a augmenté de 9%.

Une année dynamique pour les bureaux, commerces et immobilier industriel

A l'origine de 33 des 54 plus grandes transactions 2014, les français ont cette année consolidé leur domination(66% des investissements).

Les institutionnels constituent une grande partie des investisseurs en raison de leurs liquidités importantes, suivis des foncières et des privés.

Les étrangers ont sur l'année 2014 été minoritaires (34%) mais leurs montants investis ont augmenté de 28% depuis un an. En tête : les néerlandais qui devancent les allemands, britanniques et norvégiens et qui sont suivis de près par les Nords-Américains.

En raison des contextes règlementaire et fiscal instables, la prudence risque d'être encore de mise pour 2015, limitant la progression de la conjoncture européenne. Néanmoins, le marché français devrait rester dynamique grâce notamment à une forte demande des investisseurs, l'arrivée de nouveaux entrants ou encore la quantité de capitaux déjà disponibles. Un créneau que Philippe Peret pourrait exploiter de nouveaux pour ses prochaines opérations financières.

Source

Marché de l'immobilier d'entreprise

Philippe Peret

Investisseur et directeur
de sociétés de finance & banques



Philippe sur le Web

Profil Philippe Peret
sur flavors.me

P.Peret dirigeants.bfmtv


Sitemap